La Xaintrie - Les tours de Merle
Vous êtes ici : Accueil » Les tours de Merle et leurs seigneurs » 1883 - Les historiens locaux racontent les tours de Merle

1883 - Les historiens locaux racontent les tours de Merle

Une société savante, qui souvent aussi portait le nom de société d’émulation, est une association d’érudits.

Elle est généralement une association regroupant des experts et des amateurs éclairés qui font et publient des travaux de recherche originaux (souvent publiés dans une revue éditée par l’association elle-même). Par leurs travaux et leur réflexion, ces sociétés font avancer la connaissance dans leur domaine d’activité et jouent souvent un rôle important d’archivage et valorisation de savoirs et savoir-faire locaux.

Elles travaillent souvent avec les musées, les écoles, universités, et en relation avec d’autres sociétés savantes ou des experts faisant référence. En France, elles peuvent faire don de leurs fonds aux archives départementales.

En France, l’essor des sociétés savantes date du XVIIIe siècle ; ces associations ont beaucoup contribué au rayonnement de la science dans les régions françaises, et à la diffusion des thèmes chers au siècle des Lumières. Elles ont parfois réuni d’importants fonds d’archives de grand intérêt historique et scientifique.

En Corrèze, deux sociétés savantes se sont intéressées à l’histoire locale, et cela ne surprendra personne, l’une créée à Tulle, et l’autre à Brive.
- La Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze, créée à Tulle en 1878, dont les buts sont les suivants : rechercher et conserver tous les documents qui intéressent le Limousin et plus particulièrement la Corrèze ; réaliser des travaux inédits d’ordre historique, littéraire, scientifique et artistique ; enrichir et renouveler la connaissance du passé pour être une revue annuelle, éditer des ouvrages, organiser des conférences, des colloques et des sorties.
- La Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, créée à Brive en juillet 1878 par quinze personnes formées en comité d’Initiative. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1888. Son but était de grouper tous ceux qui s’intéressaient à l’histoire, aux sciences et à l’archéologie régionale, en leur permettant de publier chaque année des articles originaux dans les bulletins trimestriels de la Société.

Chacune publie un bulletin annuel.

Une grande partie de ces bulletins est accessible sur le site de la BNF Gallica
- pour la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze (61 bulletins), à cette adresse
- pour la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze (75 numéros), à cette adresse
.